Les boucs de Roger Alain ventriloque

J'avais à peine terminé le premier bouc, que Roger Alain me téléphone pour m'en demander un deuxième. On s'y attache à ces petites bêtes, ce n'est pas facile de les laisser partir de l'atelier.